Lannion
AccueilEnvironnementLa biodiversitéLa faune

 La faune

 

  • Natura 2000
    Les vallées boisées et les cours d'eau de la vallée du Léguer sont classés Natura 2000. Ces espaces constituent un intérêt majeur par la richesse biologique des habitats naturels et habitats d'espèces qu'ils intègrent.

 

  •  ALERTE au frelon asiatique !

    Le Frelon asiatique qui est présent en France depuis quelques années étend son territoire et menace maintenant la Bretagne.

    • Un risque pour la santé publique : sa piqûre peut être mortelle,

    • Un risque pour l’apiculture : Il détruit les ruches.

    Si vous repérez un nid n'y touchez surtout pas,

    alertez la FDGDON des Côtes d’Armor au 02 96 01 37 90 (Fédérations Départementales des Groupements de Défense contre les Organismes Nuisibles).

    cette espèce est classée comme invasive car elle freine la pollinisation, et peut également être très dangereuse pour l'homme.

    pour lutter contre son expansion, certains gestes, lors des périodes d'installation des nids (avril/juin), peuvent réduire l'installation de cette espèce.

    pour en savoir plus, vous pouvez consulter la plaquette explicative (en téléchargement).

 

  • Des refuges pour les chauves- souris
    Les chauves-souris sont les seuls mammifères volants. Elles sont toutes nocturnes et consomment exclusivement des insectes et des araignées.

Chauve souris en vol (Photo GMB-Dubos)

Sur 34 espèces connues en France, 21 ont déjà été observées et protégées en Bretagne ce qui représentent plus du quart des mammifères sauvages.
La commune de Lannion a signé une convention avec le groupe mammalogique breton pour stopper la disparition des chauves-souris.
Cette convention permet de préserver les chauves-souris en réalisant les travaux sur les toitures en dehors des périodes où elles sont présentes et d'utiliser des produits non toxiques (bores) ou de réaliser des nichoirs ou abris pour protéger les espèces.

  • Le contrat pluriannuel de restauration et d'entretien des cours d'eau sur le bassin versant du Léguer

Un contrat pluriannuel de restauration d’entretien des cours d’eau sur le bassin   versant du léguer a été mis en place pour programmer et intervenir de façon cohérente avec tous les acteurs (communes, associations) sur l’ensemble des rivières du Léguer.

  • La passe à anguilles du Min Ran

Déversoir du  Min  RanPasse à anguilles

L'anguille, poisson mythique à l'allure de serpent et aux nageoires de poissons est une espèce qui pourrait bien disparaître d'ici peu. En plus des causes connues de régression que sont la pollution et les modifications du climat et des courants, les obstacles qui se trouvent sur les cours d'eau sont des facteurs qui réduisent le cycle de vie de l'anguille.

Dans le cadre du contrat d'entretien des cours d'eau, la commune de Lannion avec l'association de la vallée du Léguer vient d'aménager le déversoir du Min Ran affluent du Léguer.

Loutre

 

 

  • La loutre 

Dans le cadre de Natura 2000, une étude a été menée démontrant la présence de la loutre à Lannion et sur l'estuaire du Léguer sur la base de recherches d'indices. Cette enquête a montré la sédentarisation de la loutre dans l'estuaire du Léguer et dans sa partie urbaine.

 

 

 

 

 La Ligue pour la Protection des Oiseaux (LPO)

La LPO a pour but "la protection des oiseaux et des écosystèmes dont ils dépendent et, en particulier, la faune et la flore qui y sont associées", et plus globalement la biodiversité. La station héberge un centre de sauvegarde de la faune sauvage spécialisé dans le sauvetage des oiseaux mazoutés.

  • La protection des hirondelles et des martinets

C'est dans ou sur les maisons, les immeubles, les dépendances, les étables, qu'elles viennent nicher. Leur présence enrichit notre cadre de vie.
Malheureusement, pour certains, elles constituent une gêne en raison surtout des salissures qu'elles engendrent. La réalisation de certains travaux peut conduire également à la destruction de leurs nids. Pourtant toutes les espèces d'hirondelles, sans exception, des plus communes aux plus rares, sont protégées, et il en va de même pour nos martinets.
Aujourd'hui, leur sauvegarde s'avère d'autant plus indispensable que, dépendants grandement de l'habitat humain, les hirondelles rustiques et de fenêtre ainsi que les martinets souffrent de l'évolution des matériaux de construction et des formes de l'architecture moderne.
En France, les hirondelles et les martinets bénéficient d'un statut juridique qui fait d'eux des oiseaux intégralement protégés.