Lannion
Accueil> … > Présentation

Requalification urbaine d'Ar Santé - Présentation 

 

 Ar Santé ancien est un des premiers quartiers de logements sociaux construit à Lannion, avec le quartier de Pen Ar Ru.

Érigé en 1965, il comptait 127 logements. Il est idéalement placé à la proche périphérie du centre ville, et à proximité immédiate du carrefour Saint Nicolas et de ses quelques commerces de proximité.

Un diagnostic global de l'habitat social mené à la fin des années 90 sur Lannion a mis en évidence la vétusté du parc HLM et malgré sa bonne insertion dans le tissu urbain le quartier souffrait d'une forme de « repli sur soi ».

Afin d'enrayer ces difficultés (vétusté, cadre de vie, image du quartier), Côtes d'Armor Habitat et la Ville de Lannion ont décidé de mettre en œuvre un programme de requalification urbaine.

Cette opération fait l'objet de trois types d'interventions :

  • Un travail sur le bâti mené par Côtes d'Armor Habitat,

  • Un travail sur les espaces extérieurs mené par la Ville de Lannion,

  • Un accompagnement des habitants pour aider au changement mené par Côtes d'Armor Habitat, la Ville de Lannion et les partenaires institutionnels (le Centre social et la Caisse d'Allocations Familiales, le Conseil Général, le Centre Communal d'Action Sociale,...).

Genèse du projet :

Le programme de requalification urbaine de Lannion a été présenté au titre de l'ANRU (Agence Nationale du Renouvellement Urbain). Compte tenu de la petite taille de l'opération, elle n'a pas été prise en charge par l'ANRU. La Ville de Lannion et Côtes d'Armor Habitat ont tout de même décidé d'engager le programme en démarrant par le plus petit quartier du parc de logements sociaux de Lannion : Ar Santé ancien.

Les financements de cette opération se sont faits sur des crédits de droits communs (programmation logements, démolition-reconstruction...)

  Ce programme répondait à plusieurs objectifs :

  • Améliorer la mixité sociale en répartissant de façon homogène les logements sociaux sur l'ensemble du territoire,

  • Mieux intégrer le quartier d'Ar Santé dans le tissu urbain en l'ouvrant sur la ville,

  • Réaménager les espaces publics et intégrer un local de quartier,

  • Renouveler l'offre du parc de logements sociaux en offrant des logements neufs en adéquation avec la demande actuelle,

  • Proposer un accompagnement spécifique aux habitants du quartier qui sont majoritairement des personnes âgées,

  • Faire travailler l'ensemble des acteurs sur l'appropriation du projet et la valorisation du quartier. 

A terme, ce sont 127 logements qui ont été démolis. 105 logements ont été reconstruits sur le site et 110 sur des sites de redéploiement répartis sur le reste du territoire de la commune (Rosalic, Kerlitous, Buhulien). Les logements réalisés présentent une diversité dans la construction : pavillons, maisons de ville, petits collectifs.