Lannion
AccueilVie culturelleLe Carré Magique

Le Carré Magique : pôle national des arts du cirque en Bretagne 

Cet équipement culturel dont la gestion est associative, est un équipement culturel d'intérêt communautaire de Lannion-Trégor Communauté depuis 2005.

Il est subventionné à 80 % par des partenaires institutionnels dont Lannion-Trégor Communauté qui est le principal financeur (450 000 € par an). 

Avec une salle de 850 places, le Carré Magique représente un équipement culturel clé du territoire. Le théâtre propose chaque année une programmation pluridisciplinaire à l’intention  des amateurs de danse, de théâtre, de musique mais aussi et surtout de cirque.

Dans la mesure où l’établissement dispose du label "Pôle National des Arts du Cirque", la programmation, à travers des spectacles ponctuels  ou du festival "Gare au Gorille", insiste particulièrement sur la découverte de cet univers artistique.

Le projet artistique du Carré Magique

Le Carré Magique est un pôle national des arts du cirque, c’est à dire un établissement labellisé par l’État, répondant à un cahier des charges et des missions fixant le cadre de ses actions. Ce label lui garantit une pérennité et des financements croisés puisque contribuent chaque année à son budget :

      • l’État via la direction régionale des affaires culturelles de Bretagne,
      • le département des Côtes d’Armor,
      • la région Bretagne,
      • et Lannion-Trégor Communauté, principal partenaire financier de l’association.

Le Carré Magique travaille sur trois axes principaux :

  1. La réalisation d’une saison artistique de spectacles de toutes disciplines (cirque, théâtre, danse, musiques, …) de septembre à juin et un festival, Gare au Gorille, qui a vu le jour en 2009, conçu sous la forme d’une biennale dédiée au cirque et à d’autres formes artistiques qui se jouent sous chapiteau ou dans l’espace public, sur le site Phœnix, à Pleumeur-Bodou.
  2. L’accompagnement de la création principalement circassienne qui se traduit par un soutien financier aux compagnies qui créent des spectacles en salle ou sous chapiteau, et la mise en place de résidences artistiques dont la durée moyenne est de deux semaines.
  3. Et un axe moins visible pour le grand public, les actions éducatives qui ont pour vocation de sensibiliser, de former les différents publics, de la maternelle aux établissements d’enseignement supérieur.

Le Carré Magique s’engage sur la mise en œuvre d’une saison de spectacles dédiés aux jeunes spectateurs à l’échelle de l’agglomération avec Le Sémaphore de Trébeurden et An Dour Meur à Plestin-Les-Grèves, avant d’élargir ces partenariats à d’autres opérateurs artistiques et culturels du territoire.